Les week-ends se suivent et se ressemblent avec des jeunes toujours dominateurs et des séniors qui patinent.

Les séniors toujours à la peine

Le week-end avait une nouvelle fois bien commencé avec la large victoire des moins de 18 ans masculins à Ambérieu (18-45). Dominateurs de bout en bout, les violets n’auront laissé aucune chance à leur adversaire. Le trio d’attaque Nicolas Sagnes (10 buts), Simon Tissier (10 buts) et Yanis Sfar (9 buts) aura une nouvelle fois montré la voie, alors que Lancelot Galichet (6 buts) et Thomas Calba (5 buts) sortent également une belle performance. Dans les buts, Gabriele Goutet signe également un gros match avec 16 arrêts et flirte donc avec les 50% d’efficacité. De bonne augure pour les joueurs de Walid Sfar à l’approche des playoffs.


Malheureusement, les séniors féminines se sont sabordées du côté de Saint-Julien-en-Genevois. Bien rentrées dans la partie grâce à l’efficacité d’Alexandra Talon (6 buts), les Gessiennes prenaient même une avance considérable dans la première moitié sur un penalty transformé par Sonia Mnasser (3-8, 12ème). Sans pouvoir toutefois maintenir l’intensité physique des débuts, elles voyaient les locales revenir peu à peu au score (10-10 22ème) mais Carminati et Talon aux ailes redonnaient deux longueurs d’avance au HBCG avant la pause (10-12, MT).

Un écart que les violettes parvenaient à maintenir et même accentuer pendant 15 minutes grâce à une bonne séquence défensive et les parades de Clémence Débit aux buts (13-16, 43ème). Mais une surprenante baisse de régime allait faire basculer la rencontre en faveur des Savoyardes qui revenaient au score, puis prenaient le large avec un 7-0 asséné à des Gessiennes aux abois et sevrées de buts pendant 17 minutes (20-16, 58ème) ! Hold-up parfait de St-Julien, qui profitait ainsi de la fin de match complètement ratée du HBCG pour l’emporter (20-17, score final). Ferney stagne dans le ventre mou de la Poule 5 du championnat AURA 1ère division (8ème place).


Les séniors masculins n’ont pas su trouver la clé face à une équipe d’Évian qui aura su faire parler son impact physique pour prendre le dessus sur des Gessiens bien trop tendres en défense. Le secteur central aura, notamment, beaucoup trop laissé jouer les arrières savoyards. À l’image du puissant demi-centre et capitaine Mickael Pessonneaux (10 buts), peu inquiété par les violets dans les 9m, et qui aura marqué sur presque toutes ses tentatives avant d’être tardivement pris en défense stricte. Et comme Ferney gâchait également bon nombre de munitions en attaque, Évian ne se faisait pas prier pour fusiller les gardiens gessiens (Max Riera et Nicolas Broc) en contre. Défaite logique : 30-36. Un score qui aurait pu être pire sans les fulgurances de Maël Renault (16 buts), qui auront permis de garder des Gessiens, également à la peine en attaque placée, à hauteur pendant une bonne partie du match.

Dernier match de l’année samedi prochain chez un autre mal classé : Annecy-le-Vieux. Une occasion pour les violets de reprendre confiance avant la pause et le retour espéré des cadres ?


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.