Alors que les moins de 18 ans masculins et les séniors féminines se sont fait coiffer au poteau, les séniors masculins ont subi un large revers à Annecy.

Week-end noir pour Ferney

Les séniors féminines démarraient leur match en trombe à Bellegarde, menant 1-4 après 4 minutes grâce à une belle entame de Mathilde Perol (4 buts) et Aurélie Daviez (12 buts). Solides en défense, les Gessiennes pouvaient également compter sur une Christelle Bergère des grands soirs dans les buts. Mais comme trop souvent, ces dernières relâchaient leur effort, laissant ainsi Bellegarde revenir à une longueur avant la pause (9-10, MT).

Pourtant, Christine Carminati (2 buts) et Alexandra Talon (5 buts) reprenaient la marche en avant au retour du vestiaire pour redonner une nette avance à Ferney (10-14, 35ème). Mais là encore, les violettes ne parvenaient pas à maintenir le rythme et les locales revenaient à nouveau dans le match (14-14, 39ème). Bellegarde prenait même la tête à la 44ème minute sur un but d’Emma Niogret (17-16), puis enfonçait le clou dans le money time (21-19, 52ème). Le suspense restait entier alors qu’Alexandra Talon permettait au HBCG de revenir à une longueur, puis égalisait à 19 secondes du terme (22-22). Las, les Gessiennes ne parvenaient pas à stopper l’attaque suivante et se faisaient crucifier sur le buzzer par Sonia Ould (23-22, score final). Rageant !


Les moins de 18 ans masculins n’ont pas fait mieux face à Montluel dimanche, malgré une entame également prometteuse et deux réalisations de Paul Roquefort (8 buts) à l’aile (3-0, 3ème). Montluel prenait finalement ses marques pour remettre les compteurs à égalité (6-6, 10ème), avant que le HBCG reprenne le contrôle du match grâce à un Simon Tissier en forme (9-6, 14ème). Là encore, les visiteurs renversaient complètement le match et passaient un 4-0 à des Ferneysiens apathiques pour virer en tête (9-10, 20ème). Les deux équipes faisaient jeu égal jusqu’à la pause, mais Yanis Sfar donnait une petite longueur d’avance avant le buzzer (14-13, MT).

Ferney montrait de meilleures dispositions en deuxième période grâce à Tissier (10 buts) et Roquefort (20-17, 36ème), mais ne parvenait une nouvelle fois pas à enfoncer le clou, Montluel trouvant encore les ressources pour repasser devant (27-28, 51ème). Alors que Tissier redonnait un but d’avance aux siens à 3 minutes du terme (31-30, 57ème), les visiteurs marquaient deux buts consécutifs (31-32, 59ème). Ferney ne parvenait pas à revenir, bien que Montluel ait dû terminer le match en infériorité numérique (31-32, score final).


Les séniors masculins, eux, n’auront pas fait illusion très longtemps à Annecy. L’équipe savoyarde n’avait en effet pas grand-chose à voir avec celle que le HBCG avait battue à l’aller. En effet, les violets se trouvaient face à une bonne partie de l’équipe réserve annécienne, qui évolue en championnat pré-national, soit deux divisions au-dessus de Ferney ! Ambiance…Les Gessiens ne se démontaient pas et, comme souvent, surprenaient leurs adversaires par des montées de balle rapide et des tirs audacieux. Ainsi, Tristan Mangel (5 buts) donnait deux buts d’avance à Ferney à la surprise générale (6-8, 16ème), avant que les locaux ne passent à la vitesse supérieure. Bien aidés, il faut dire, par le manque d’efficacité gessienne en attaque, les Savoyards assommaient littéralement les violets sur une série de contres assassins (14-8). Mangel stoppait l’hémorragie avant la pause (14-9).

La belle entame de Maël Renault (7 buts) maintenait l’espoir quelques temps (16-12, 33ème), mais Ferney se faisait à nouveau punir de sa précipitation offensive sur les contres savoyards. Malgré plusieurs parades de Max Riera, les violets baissaient rapidement le pavillon et peinaient à se replier assez vite pour empêcher Annecy de prendre le large. Les locaux pouvaient gérer tranquillement la fin de match, d’autant que le cœur n’y était plus pour des Gessiens décidemment en manque de combativité (33-24, score final).

Si la victoire semblait improbable au vu de l’effectif annécien, on pourra quand même regretter le manque de combativité et d’engagement des Gessiens, notamment sur les replis défensifs. Seul à surnager, Jordane Goudin continue à montrer une progression intéressante (5 buts).


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.